« on peut pas rester normal ici, ça rend fou », témoignage depuis le CRA de Toulouse en plein Covid-19

08 avril 2020

Il y a actuellement 5 personnes au CRA de Toulouse, à Cornebarrieu. Quand une personne sort, une autre arrive de la prison de Seysses. Tous les nouveaux arrivants pour l’instant sont des levées d’écrou.
Samedi une nouvelle personne a été enfermée au CRA, elle s’est mutilée avec une lame, elle est blessée à la main.
« On devient fou ici, on peut pas rester normal ici, ça rend fou, les gens commencent à parler seuls, pas de visites, pas de cigarettes, le policier a dit qu’on peut recevoir des colis, on a besoin de cigarettes. Je suis enfermé depuis 60 jours, y a personne ici, on peut pas parler avec la Cimade, à la prison on peut cuisiner dans la chambre, ici ils savent qu’on mange pas, c’est pas halal la viande on la jette, y en a un qui sort et un qui rentre tout le temps qu’est-ce qu’on fait là ?
Je suis en France depuis 2013, la France est restée chez nous 132 ans, je peux pas rester, c’est quoi ça ? »